Presse & Médias

 

 

 

Martine Laval Lectures Buissonnières. Le blog de Martine Laval

Lundi 31 mai 2010


Une pièce montée en nougat en Antarctique… Pourquoi pas ?


Quelle était la météo, ce jour-là à Saint Malo ?
Je ne sais pas.
Le 18 mai 1908, Jean-Baptiste Charcot met les voiles. Direction : l’Antarctique. Il commande le Pourquoi pas ?, un joli yacht. Le retour se fera deux années plus tard, le 5 juin 1910, à Rouen.
Pourquoi pas… ne pas partir, ne pas tenter l’aventure… sans oublier les plaisirs de la table ?

a la table

Ce petit livre-ci, joliment illustré, intitulé A la table du Pourquoi pas ?, concocté par Marie-Isabelle Merle des Isles pour les éditions L’Inventaire, raconte les ripailles à bord du fringant navire. Petites histoires de la vie sur le bateau, avec en prime recettes étonnantes servies à bord : Pâté chaud d’alouettes, fricandeau au jus à l’oseille, perdrix aux choux… Et bien sûr, quelques vins les plus nobles.
Faute de partir en expédition pour de vrai, on peut toujours s’amuser à virevolter dans cette cuisine en s’imaginant moussaillon, officier ou aventurier…


Extrait :
« Mars 2009. Qui donc nous disait dédaigneusement que c’était bien inutile de partir pour ne voir que des solitudes blanches ? Que n’est-il ici aujourd’hui, cet ignorant, pour admirer les teintes rouges et vertes qui recouvrent notre île ? » (L’Antarctide, voyage du Pourquoi Pas ?, Jules Rouch)

Extrait :
Charcot fête ses 42 ans… Timbales de ris de veau financier, artichauts barigoule et Clos Vougeot-Malvoisie… Pas mal !
« 15 juillet 1909. Grand dîner de gala. Notre table est épatante, très gaie avec sa nappe rouge et blanche, surtout avec des fleurs, et une imposante pièce montée en nougat, comme jamais l’Antarctique n’en avait vu… » (Journal de bord de Louis Gain)

A tous (sauf les bandits & cie) : croque la vie !
Martine Laval

 

 

http://www.telerama.fr/livre/une-piece-montee-en-nougat-en-antarctique-pourquoi-pas,56524.php