En attendant l’été

Nika Jorjaneli

16,00 

NOUVEAUTÉ

« Tu peux te préparer une soupe d’absurde », écrit Nika Jorjaneli dans un de ses poèmes. L’absurde – celui de la vie, du quotidien, de notre temps – est un des thèmes privilégiés du poète, suscitant en lui une nuance de tristesse teintée d’ironie.

Considéré, ou peu s’en faut, comme un « classique » de la poésie géorgienne, Nika Jorjaneli (né en 1978) mêle à plaisir, dans ses textes, mythe et réalité. Depuis le fond des âges, rappelle-t-il, les hommes rêvent d’entendre – et, souvent, entendent – le chant des sirènes, or celles d’aujourd’hui chantent « avec la voix de Céline Dion : « La vie est écume / Juste écume rien qu’écume » ».

La poésie de Nika Jorjaneli, mine de rien, sans insister, va au plus profond, touche au coeur. Ainsi, à propos de la pandémie mondiale :

« Oh ! Restons à la maison
Car après notre sortie,
Le monde sera
Exactement le même
Qu’avant ».

Les éditions L’Inventaire ont publié en 2021 le recueil Je suis nombreuses. Quinze poètes géorgiennes, également traduit par Boris Bachana Chabradzé.

Avec En attendant l’été, elles poursuivent leur exploration de la poésie géorgienne contemporaine.

Catégorie : Étiquette :

Description

Un choix de poèmes évoquant la douce tristesse face à la vie qui passe et l’ironie suscitée par les absurdités de l’époque contemporaine.

Informations complémentaires

Auteur

Date de parution

10/05/2023