Le roi des noir-vêtus

Houchang Golchiri

12,70 

Emprisonné, le poète raconte le récit de « La coupole noire », extrait des « Sept Princesses » de Nezâmi, et, libéré comme le roi du conte, reprend sa quête. Le jeune Sarmad, purifié par l’évocation d’une union mystique avec la réalité, offre sa chemise noire au poète.

Ecrit en 1987, dans la phase finale de la guerre contre l’Irak, publié en 1995 aux USA sous un pseudonyme, ce brûlot est attribué au grand écrivain iranien Houchang Golchiri (1937-2000).

« Ce texte magnifique s’inscrit dans le patrimoine littéraire et symbolique iranien, qui, malgré lui, fait une large place aux récits de prison depuis le Moyen Âge. » Violaine Ripoll, Le Monde diplomatique

Catégorie :

Description

1973-1982, noire décennie… Tous les soirs, de jeunes volontaires courent vers leur martyre et le poète voit ses livres confisqués ou détruits. Ainsi font les régimes de Perse, depuis l’origine des temps.

Informations complémentaires

Auteur

Date de parution

04/11/2002